JE PARTAGE :

Tout schuss vers la nature !

06 février 2022
Actualités
PETIT-BATEAU_WATER_FAMILY_A.Abondance-111

Crr crr… Vous reconnaissez ce petit bruit ? C’est le crissement de la neige sous les chaussures ! Grâce à notre jeu concours en partenariat avec la Water Family, nos quatre gagnantes ont fait leurs valises pour un week-end d’immersion dans la nature au cœur des Alpes, dans des conditions exceptionnelles… 🏔️

Un cadeau signé Water Family et Petit Bateau 

Donner envie aux enfants et à leurs parents de protéger la nature, c’est notre objectif et celui aussi de la Water Family, qui sensibilise les plus jeunes à la préservation de l’eau. Alors en fin d’année, Petit Bateau et l’association ont endossé le costume du Père Noël en lançant un jeu concours sur Instagram. À la clé : un week-end de connexion à la nature en montagne, avec trois championnes de ski ambassadrices de la Water Family : Marianne Brechu, vice championne du monde de ski freeride, Laëtitia Roux, 17 fois championne du monde de ski alpinisme, et Ophélie David, championne du monde de ski cross. ⛷️ Tom et Eliott, deux jeunes ambassadeurs locaux, sensibilisés en classe par l’association, ont complété cette dream team et escorté Frédérique, la gagnante, deux de ses amies et sa nièce, lors de ces deux jours qu’elles ne sont pas prêtes d’oublier…

Au programme…

Le week-end, qui s’est déroulé les 22 et 23 janvier, dans la belle petite station très nature de Sainte-Foy Tarentaise, a été rythmé par des temps forts… en émotion et en plaisir. Marche en forêt, initiation au ski et au ski de randonnée, visite du vieux village du Planay, pause chocolat chaud, dégustation de produits locaux, bataille de boules de neige… Le tout sous un soleil radieux. « Une des participantes n’était jamais venue à la montagne, les trois autres une seule fois, lors de classe de neige. Alors pour toutes c’était une découverte, et c’était génial de voir l’émerveillement dans leurs yeux », raconte Marianne Brechu. Un émerveillement précieux, puisque c’est le premier pas pour protéger la nature et ce qu’elle nous offre…

De la déconnexion à la reconnexion
Contempler la montagne, ses arbres, ses ruisseaux, écouter ses bruits, se montrer curieux, observer les détails : c’est en développant le plaisir d’être au contact de la nature que naît et se nourrit l’envie d’en prendre soin. « Or, pour se connecter à la nature, il faut d’abord se déconnecter », assure Marianne. Alors après le temps des photos prises pour immortaliser les paysages, est venu celui de ranger les téléphones, pour se consacrer entièrement au spectacle de la montagne. Pour cela, les gagnantes ont par exemple expérimenté la marche les yeux fermés, puis accepté une règle du jeu simple : ne pas discuter d’autre chose que du présent. Objectif : s’immerger dans la nature et être à 100% dans l’instant présent, comme le font les moines bouddhistes… Et les enfants !

3, 2, 1… Action !
Quand on se connecte à la nature, on se connecte aussi à soi, et aux autres. Ce séjour a été l’occasion d’échanges enrichissants sur la nature, ses ressources, et les moyens de la préserver. Car l’aimer, c’est agir au quotidien pour la protéger : preuve que c’est l’affaire de tous, même des plus petits. Eliott et Tom, respectivement 10 et 11 ans, ont pu présenter avec brio leurs éco-gestes choisis suite à la sensibilisation Water Family réalisée dans leur classe avant de recevoir leur diplôme d’ambassadeur signés par les trois championnes ! La fierté était lisible sur leur visage et pour cause : ce n’est pas rien de contribuer à préserver son environnement, sa région, et une montagne qui nous a vus grandir…

« On va rentrer avec des images plein la tête », confient les gagnantes avec des étoiles dans les yeux, preuve que les cadeaux au pied du sapin c’est bien, mais les bons moments à partager et les souvenirs à collectionner, c’est encore mieux ! « Ca donne envie de revenir », poursuivent-elles, dès que leurs enfants seront assez grands, pour leur faire découvrir la montagne et leur donner envie, à leur tour, de l’aimer et de la protéger, tout comme l’ensemble du vivant !

 

Crédit photo : Ambroise Abondance
Rédaction : Camille Anseaume