JE PARTAGE :

Se retrouver lors de son post-partum

20 avril 2022
Professional Business LinkedIn Banner (1)
Le premier documentaire sur le post-partum Enceinte de son premier enfant, Eve a découvert pour la première fois le terme « post-partum » à 7 mois de grossesse par sa sage-femme. Elle décide de chercher des documentaires sur cette fameuse période du post-partum, mais ses recherches n’ont pas abouti. Curieuse d’apprendre sur ce sujet et de partager ses découvertes, elle décide de réaliser « Post-Partum Le Documentaire » ! C’est au travers de différentes rencontres de professionnels (sage-femme, psychiatres, …), mamans et futures mamans, que le documentaire va évoluer. Nous allons également suivre Eve, la réalisatrice du documentaire, en pleine période de post-partum au moment du tournage ! 

Au moment de l’interview d’Anna, Ferdinand avait à peine 6 mois. Et je pense que je n’avais pas encore saisi ce qu’elle disait en profondeur. Parce qu’il faut du recul pour comprendre que l’on est en train de changer d’état.

6 mois après mon accouchement, je voyais bien que je n’étais plus moi-même et ça me terrifiait. Je ne me reconnaissais pas. Comme si je n’étais plus moi, et que la Eve d’avant que j’aimais : insouciante, optimiste, enjouée, n’existait plus. Elle s’était fait la malle. Je me retrouvais dans le corps d’une personne méfiante envers tout le monde, blessée, terrifiée. Je n’aimais pas cette personne. Elle n’avait rien à voir avec moi. J’avais l’impression que ma vie m’avait été volée.

Les heures dans le corps et dans la tête de cette inconnue me paraissaient des années.
J’avais peur de mes propres réactions. Mon entourage ne me reconnaissait plus. Souvent, l’espoir n’existait plus dans mon monde. J’avais ce sentiment que cet état s’était ancré et allait devenir permanent. Que je n’allais plus jamais rire, plus jamais dormir.

J’ai toujours eu une profonde confiance dans le chemin que la vie me traçait, mais là je ne comprenais pas la finalité. Je ne comprenais pas que j’étais en train de traverser un processus finalement normal, que j’allais me retrouver. Enfin non, on ne se retrouve jamais vraiment comme avant. C’est comme devenir une nouvelle version de soi-même, mais il faut attendre la fin de la transformation pour en voir la beauté.

Aujourd’hui mon fils a 18 mois. Et je prends conscience du voyage intérieur que j’ai entamé depuis sa naissance. Je vois que toutes ces nuits de remise en question m’ont forgée. Que tous ces doutes m’ont fait grandir. Que toutes ces larmes m’ont endurcie. Que son amour m’a permis de m’épanouir. Je n’échangerai pour rien au monde ma place aujourd’hui, mais ça m’aura pris du temps pour en arriver à cette conclusion.

Cette transformation s’est faite dans la douleur, dans les doutes, mais c’est l’expérience la plus enrichissante de toute ma vie. Et si c’était à refaire je referai tout pareil : les 14 mois sans dormir, le RGO, la crise dans le couple. J’ai pris 10 ans de maturité d’un coup. Je me suis rencontrée. Et aujourd’hui je sais, que rien ne peut m’arrêter.

Post-Partum Le Documentaire

« Post-Partum Le documentaire », une mini-série de 4 épisodes et 50 heures d’interviews à vite regarder : https://postpartum-ledocumentaire.fr/

Tout le mois de mars, rendez-vous sur notre compte Instagram pour découvrir des extraits du documentaire : https://www.instagram.com/petitbateau/

Mamans, médecins, doulas, psychiatre, ministre, sage-femme, consultante en lactation, infirmières : ils nous expliquent tout !