JE PARTAGE :

Programme cocooning : 10 films à savourer bien au chaud

21 septembre 2018
Récréation
cocooningheader

L'hiver est là !

Le thermomètre flirte avec le zéro, et les arbres dégarnis s’habillent de scintillantes guirlandes : l’hiver est là et les vacances de fin d’année s’annoncent tout en neige et en clochettes. C’est le moment de vous laisser délicieusement glisser dans l’ambiance de Noël. À vous les doux après-midis en famille, à flaner en chaussettes et loungewear dans votre home sweet home, confortablement installés devant le petit écran.

Voici une liste de pépites cinématographiques toutes indiquées pour cocooner toutes les générations de la maison.

Notre sélection de 10 films à savourer en famille

Le plus poétique : Mon Voisin Totoro. Hayao Miyazaki (1988).

Les films d’animation des studios japonais Ghibli, avec leur univers singulier et leur puissante poésie, touchent avec la même facilité les enfants et les adultes. Mon voisin Totoro fait partie de ceux qu’il faut absolument voir !

Le plus végétarien : Wallace et Gromit : le mystère du lapin-garou Nick Park et Steve Box (2005).

Les aventures so british, loufoques et hilarantes du tandem de pâte à modeler Wallace, l’inventeur illuminé, et Gromit, le chien flegmatique. Savoureux.

Le plus « nom de Zeus » : Retour vers le futur. Robert Zemeckis (1985).

Les aventures improbables à travers le temps du jeune Marty Mc Fly et son mentor chevelu le « doc » Emmett Brown, à bord de la mythique voiture DeLorean DMC 12. Une plongée dans les codes visuels des années 80 au passage !

Le plus attendrissant : ET l’Extraterrestre. Steven Spielberg (1982).

L’histoire d’amitié improbable entre ET, le botaniste extraterrestre perdu sur terre et le petit Elliott, a fait rire et pleurer des générations de tous les âges. Drôle, sensible et généreux.

Le plus historique : Le Dictateur. Charlie Chaplin (1940)

Cette satire du régime d’Hitler, sortie avant-même l’entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale, est savoureusement drôle. Une manière d’aborder cette époque autrement avec vos enfants.

Le plus rêveur : Mon oncle. Jacques Tati (1958)

L’inventivité et la sensibilité du cinéma de Jacques Tati, dans la peinture du lien qui unit le fils de Monsieur Arpel, riche industriel aussi féru d’ordre que de technologie, à son oncle, le fantasque et attachant monsieur Hulot.

Le plus délicat : Edward aux mains d’argent. Tim Burton (1990).

Tim Burton fait partie de ses réalisateurs dont l’univers fantasque est apprécié des adultes autant que des enfants. Cet Edward aux doigts tranchants mais au cœur pur incarné par Johnny Depp a de quoi émouvoir les plus réfractaires.

Le plus chantant : La La Land. Damien Chazelle (2016)

Cette histoire d’amour contrariée entre une apprentie actrice et un musicien de Jazz à Los Angeles, hommage à la tradition des comédies musicales, vous donnera peut être envie de voir ou revoir l’un de ses modèles, les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy.

Le plus « hakuna matata » : le roi lion. Roger Allers, Rob Minkoff (1994)

Ce récit des aventures mouvementées de Simba, jeune lionceau destiné à devenir roi, est certainement l’un des meilleurs Disney. Il vous donnera peut-être envie d’enchainer avec Le livre de la Jungle, la Reine des Neiges ou Aladdin !

Le plus aventurier : Indiana Jones et la dernière croisade. Steven Spielberg (1989)

Les péripéties du Docteur Jones ont toujours le don de mettre d’accord les familles autour du petit écran. Cet opus, marqué par la présence grinçante du docteur Jones père, alias Sean Connery, est particulièrement savoureux.

Vous cherchez d’autres activités à faire en famille sans affronter le froid ? Pensez aux DIY Petit Bateau. Il y en a pour tous les âges et tous les goûts. A faire sur la bande son de choix !

COMMENTAIRES (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *