JE PARTAGE :

Petit Bateau se lance dans le mouvement #RRRR, pour une économie circulaire !

08 octobre 2021
Derrière l'étiquette
Bordered Sunflower Photo Web Banner (5)

Parce qu’augmenter la durée de vie des vêtements est le meilleur moyen de contribuer à préserver l’environnement, Petit Bateau participe au mouvement #RRRR initié par Refashion

Objectif : sensibiliser les consommateurs aux 4 bons gestes pour faire vivre plus de vies à leurs habits.

 

Geste numéro 1 : #RÉ-PA-RONS !
 

Rapiécerraccommoder… Si ces mots ont l’air joliment désuetc’est qu’on les associe souvent à une époque ancienne tant le réflexe de réparer ses vêtements semble s’être perdu pendant longtemps… Aujourd’huiheureusement, les consciences évoluentcomme en témoigne l’essor du Do It Yourself. Selon un sondage Toluna réalisé fin octobre pour le site Make, 96% des personnes interrogées ont pratiqué du DIY cette année ! Mais le problème est loin d’être réglé : en Europe, on jette encore chaque année 3,2 millions de tonnes de textile*…

Pour y remédier, la solution c’est de réparer Parfois, un fil et une aiguille suffisent pour recoudre un bouton, parfois ça se complique un peu mais il y a des solutions ! Place à des tutos en lignecomme ceux signés Petit Bateauou rendez-vous chez un professionnel. À titre d’exemple, il vous faudra débourser environ 10-12 euros pour changer une fermeture éclair… Plus avantageux que de racheter un jean à 40 euros, et surtout plus respectueux de l’environnement !

 

Geste numéro 2 : #RÉ-UTI-LISONS !
 

Chaque année, dans le monde, on jette l’équivalent de 460 milliards de dollars de vêtements qui pourraient encore être portés*. Parce qu’on ne les aime plus, qu’ils ne nous servent plus, ou qu’ils ne vont plus aux enfants, ils finissent enfouis ou incinérés plutôt que de rendre service à d’autres

La première façon qu’on a de remédier à ce problèmec’est de fabriquer des vêtements costauds et indémodables, qui peuvent être portés longtemps.​ Mais nous avons voulu aller plus loin en lançant, au printemps dernier, le service Changer DeMain : en facilitant la vente et l’achat d’occasion des articles Petit Bateau, notre service de seconde main vous encourage à faire vivre d’autres vies à vos vêtements !
Vous pouvez télécharger l’application et mettre en vente vous-mêmes vos jolies piècesen prenant soin de photographier l’étiquette pour prouver leur origine. Une fois vos vêtements mis en ligne, le paiement se fait de particuliers à particuliers. Autre solution : nous confier vos vêtements en boutique, en échange de bons d’achat* : 40 000 pièces ont déjà été déposées dans nos magasins pour être triées !

*(Bon d’achat émis sous réserve que les vêtements rapportés respectent la charte qualité consultable sur www.petit-bateau.fr/la-seconde-main. Sous-vêtements, maillots de bain et doudous non éligibles à l’offre. Bon d’achat valable 6 mois hors articles remisés lors d’une opération promotionnelle)

Geste numéro 3 : #RE-CY-CLONS !
 

Avec le confinement, 2020 a été l’occasion pour les Français de procéder à un grand rangement : chacun d’entre eux a déposé 3,1 kilos de textiles et chaussures à trier, et 32,2% de ces tissus ont été recyclés.
Chez Petit Bateau, on ne se contente pas d’envoyer au recyclage 100% des chutes de notre usine de Troyes : on recycle aussi les masques (2500 piècesen 2021 !), et les cintres en plastique ! C’est notre grand chantier du moment, pour les remplacer par des cintres en aluminium qui durent longtemps, et tenir notre engagement, « Zéro plastique d’ici 2030 ! ».

En tant que consommateur, pour recycler vos textiles usagésdéposez-les dans un des 45 000 points d’apport en France : le site Refashion propose une carte pour trouver le point le plus proche de chez vousainsi que quelques recommandations.

Enfinvous pouvez profiter d’un week-end d’automne pour vous lancer dans un petit atelier recyclage à base de textiles usagés : au programme, confection de furoshikis, des emballages cadeau très écolosou de tawashiséponge esthétique et pratique faite de vieux vêtements !

Geste numéro 4 : #RÉ-DUI-SONS !
 

Ce quatrième « R » a été ajouté cette année aux trois autres, à la fois comme un trait d’union entre eux et comme un rappel de l’objectif final : réduire l’impact de la mode sur l’environnement. Et pour passer d’une mode « jetable » à une mode durable, chacun a son rôle à jouer, et il y a urgence : 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année dans le monde, et nous en achetons deux fois plus aujourd’hui qu’il y a quinze ans…

Chez Petit Bateau, on se retrousse les manches pour vous donner envie d’acheter moins, mais mieux. D’avoir moins de vêtements, mais de les porter plus souvent, et plus longtemps. Pour vous faire préférer la qualité à la quantité, nous avons par ailleurs réduit notre approvisionnement maille de 41%, et nous avons baissé de 15% notre nombre de références, entre 2019 et 2020.

Quand on se sent bien dans ses habits, qu’ils résistent au temps et au mode, on n’a ni envie ni besoin d’en avoir plein !