JE PARTAGE :

Le corps post-accouchement

16 mars 2022
Bienvenue bébé
Professional Business LinkedIn Banner (1)
Le premier documentaire sur le post-partum Enceinte de son premier enfant, Eve a découvert pour la première fois le terme « post-partum » à 7 mois de grossesse par sa sage-femme. Elle décide de chercher des documentaires sur cette fameuse période du post-partum, mais ses recherches n’ont pas abouti. Curieuse d’apprendre sur ce sujet et de partager ses découvertes, elle décide de réaliser « Post-Partum Le Documentaire » ! C’est au travers de différentes rencontres de professionnels (sage-femme, psychiatres, …), mamans et futures mamans, que le documentaire va évoluer. Nous allons également suivre Eve, la réalisatrice du documentaire, en pleine période de post-partum au moment du tournage ! 

« Un petit moment d’histoire s’impose pour comprendre comment nous en sommes arrivé.es aujourd’hui à ne plus connaître nos propres étapes de développement.

Le post-partum en fait partie. C’est une étape majeure de notre développement en tant qu’humain, une pleine transformation, un changement profond. Et pourtant aujourd’hui presque inconnu si on n’est pas passé dans ce processus. Et encore, j’ai rencontré plus d’une maman d’enfant déjà bien avancé dans l’âge me demander de quoi je parlais.

L’organisation sociale, la famille nucléaire (un papa, une maman et des enfants sous le même foyer), telle que nous la connaissons s’est imposée comme modèle il y a finalement peu de temps. Pour comprendre qui nous sommes nous devons revenir un peu en arrière et penser en tant qu’espèce. Parce que finalement, il ne faut pas oublier que nous sommes avant tout des mammifère soumis à des processus au même titre que les animaux. Nous avons la pensée en plus qui nous sert pour plein de manières, mais quand on oublie trop la physiologie, ça peut créer des problèmes comme dans notre cas.

Revenons donc au début de notre ère, au début de notre Histoire d’Homme & de Femme. On nous a appris à l’école que les femmes et les hommes vivaient ensemble. L’homme chassait et la femme faisait la cueillette en s’occupant des enfants entre elles. On sait aujourd’hui que cette version ne reflète pas vraiment la réalité.

Les chercheurs d’aujourd’hui s’accordent à dire que l’organisation sociale était beaucoup plus unie que cela. Nos ancêtres étaient en fait beaucoup plus végétariens que carnivores. L’essentiel de la chasse à la nourriture était donc concentré sur la recherche de fruits/baies et surtout, était effectué autant par les hommes que par les femmes. Même chose pour la chasse, il n’y avait visiblement pas de rôles aussi définis et attitrés. Les familles vivaient en communauté, les femmes bien-sûr allaitaient donc passaient beaucoup de temps avec leurs jeunes enfants. Cette vie en communauté permettait d’avoir du relai, les autres femmes présentes pouvaient s’occuper de tous les bébés et même les allaiter si ce n’étaient pas les leurs. La transmission était de mise, les jeunes femmes qui rentraient dans l’expérience de la maternité avaient pour sur vu beaucoup de grossesses et d’accouchement se dérouler. Quant au post-partum, l’isolement n’existait pas puisque la tribu était là pour apporter du soutien, des conseils, participer à l’éducation des jeunes enfants.

Des siècles et des siècles plus tard, la tribu n’existe plus. La plupart des femmes qui vont donner la vie n’ont aucune idée de comment cela se passe, n’ont aucune idée des enjeux de la période de l’après-accouchement. Ne serait-ce qu’en termes physiques. Je me souviens lire mes magazines préférés dans les années 2000 avant Instagram et dès qu’une célébrité donnait la vie, la seule chose qu’on retenait c’était le nombre de jour (voire d’heures) qu’il lui aura fallu pour perdre ses fameux kilos de grossesse. Et malheureusement pour nous les tabloïds n’ont toujours pas changer de sujet. Les femmes ont aujourd’hui une espèce de triple peine de devoir assurer au boulot et y retourner au bout de 2 mois et demi (alors qu’on s’entend, le corps et surtout l’esprit ne sont pas remis), être une mère parfaite car la société est devenue extrêmement exigeante, tout ça en ayant presque aucune aide et surtout aucun modèle. Nous sommes pour la majorité seules dans cette expérience. La charge de l’éducation repose sur les deux parents au mieux, ou sur la mère seule souvent.

La notion de transmission s’est complètement envolée, nos mères ne nous ont pas prévenues des enjeux du post-partum et de la maternité tout simplement parce qu’elles-mêmes n’ont pas été prévenues, que ça aurait remis en cause le mythe de la maternité naturelle qui est de mise depuis plusieurs décennies : le fait qu’une femme est programmée pour savoir s’occuper des bébés et pour se gérer après l’accouchement.
Mais attention scoop, nous ne sommes pas faites pour passer cette période seules, isolées, être mère ça s’apprend, ce n’est pas inné.
Pour couper ce schéma toxique, qu’une seule solution : être franche et transparente sur cette période, impliquer nos cercles proches, demander de l’aide, informer et éduquer nos fils et nos filles sur cette période forte en bouleversements, recréer du lien entre nous, de la transmission. Afin que plus jamais une femme rentre dans cette expérience sans savoir quelle en est la finalité. »

Texte écrit par Eve Simonet

 

Post-Partum Le Documentaire

« Post-Partum Le documentaire », une mini-série de 4 épisodes et 50 heures d’interviews à vite regarder : https://postpartum-ledocumentaire.fr/

Tout le mois de mars, rendez-vous sur notre compte Instagram pour découvrir des extraits du documentaire : https://www.instagram.com/petitbateau/

Mamans, médecins, doulas, psychiatre, ministre, sage-femme, consultante en lactation, infirmières : ils nous expliquent tout !