JE PARTAGE :

Journée mondiale du climat : nous pouvons tous faire quelque chose !

07 décembre 2018
Derrière l'étiquette
journee-mondiale-climat-petit-bateau

Le 8 décembre, c’était la journée mondiale du climat.

L’occasion de nous rappeler à tous la nécessité d’agir pour préserver la planète. La bonne nouvelle, c’est que les idées ne manquent pas pour nous aider à changer nos comportements et agir concrètement en faveur du climat. Notamment, mais pas seulement, en matière d’habillement. Lisez plutôt !

 

Mes vêtements changent le climat ?

D’une certaine manière, oui ! En effet, en fonction des matières utilisées, de la manière et de l’endroit où ils sont fabriqués, nos vêtements contribuent plus ou moins au réchauffement climatique.

la journée mondiale du climat par Petit Bateau : mieux consommer, c'est vital

Le rôle central de la qualité

On ne peut pas toujours savoir comment a été fabriqué un vêtement. En revanche, ce que l’on sait, c’est qu’en choisissant d’acheter des vêtements de qualité, on fait un vrai choix de développement durable : troquer des vêtements « jetables » qui tiennent une saison contre des vêtements qui durent et se transmettent dans le temps est bel et bien un acte fort en faveur de la planète !

 

Comment faire un durer un vêtement ?

Au delà de la qualité de départ, fondamentale, il y a des gestes simples à faire pour prolonger la vie d’un habit. Petit Bateau, expert en la matière, a créé pour cela des petits tutos malins, « Allô vêtement bobo ».

La journée mondiale du climat, par Petit Bateau : prolonger la vie des vetements On peut venir à bout des tâches avec des recettes simples, il suffit de suivre les tutos Petit Bateau
1

Survivre aux tâches

Qui n’a jamais jeté à regret un vêtement qui n’avait pas encore fait son temps, à cause de vilaines tâches ? Le jogging victime de traces d’herbe récalcitrantes aux genoux, le tee-shirt blanc trahi par des auréoles de sueur ou le sweat préféré qui n’a pas survécu aux tâches de gras en savent quelque chose. Les tutos « Allô vêtement bobo »vous donnent en quelques secondes des recettes malines et 100% naturelles s’il-vous-plait, pour en venir à bout. En prime il y a même une recette simplissime de lessive maison ! Les tâches n’ont qu’à bien se tenir…

Vous n'avez pas de navigateur moderne, ni Flash installé... L'un des tutos-détacheurs : comment enlever des traces de sueurs ?
2

Réparer les bobos

Un bouton défait et c’est le drame… Recoudre un bouton, ce n’est pas sorcier, encore faut-il l’avoir appris dans les règles de l’art ! Direction le tuto. Idem pour les ourlets, raccourcir un pantalon trop long ou en transformer un trop court en short ou bermuda, un jeu d’enfant.

 

La journée mondiale du climat, par Petit Bateau : prolonger la vie des vetements
3

Faire grandir les vêtements avec vos enfants

Rallonger un ourlet de pantalon, on y pense tous, mais rallonger les manches de sa marinière préférée, vraiment ? Oui, vraiment, regardez plutôt !

Vous n'avez pas de navigateur moderne, ni Flash installé... Rallonger les manches de leur pull préféré : vos enfants vont vous adorer

 

Les vêtements ont plusieurs vies !

Les vêtements Petit Bateau se transmettent souvent de génération en génération. Et quand il n’y a plus de petit frère ou de petite sœur à qui donner, il y a l’appli mobile Petit Bateau ! Vous pouvez y proposer à la vente les vêtements que l’on ne met plus, ou en acquérir !

 

Qu’est ce que je peux faire d’autre pour ma planète ?

Piochez les bonnes idées dans les applis

Les applis mobiles regorgent de bonnes idées pour nous aider à mieux consommer et apporter ainsi notre pierre à l’édifice. Etiquettable pour se nourrir mieux, en choisissant des produits de saison, des recettes durables ou des restaurants engagés, en est un bon exemple. Et en 2018, WWF France a lancé son appli WAG (We act for good), une appli qui a l’avantage d’être vraiment globale puisqu’elle aborde tous les aspects du quotidien. Mieux manger, réduire notre consommation énergétique, préparer nos propres cosmétiques, ne plus gaspiller, consommer bio et durable…

 

Alors, prêts à faire un (deux, trois, quatre…) geste(s) pour la planète ?