JE PARTAGE :

C’est la rentrée : l’heure du grand tri de vêtements a sonné !

04 septembre 2021
Derrière l'étiquette
Image2

Ah septembre, ses feuilles mortes, ses odeurs de rentrée, et ses habits d’enfants devenus bien trop petits… Pour une rentrée zen, le mieux est d’anticiper, en se motivant dès maintenant pour un grand tri dans leurs vêtements. Quelques clés pour boucler le dossier vite fait, bien fait, et en version écolo, s’il vous plaît !

On réunit

Tous les vêtements. La grande prêtresse du rangement Marie Kondo préconise cette méthode qui consiste à mettre au même endroit le contenu du placard des chambres, les manteaux et chaussures de l’entrée, et les habits du linge sale : vous aurez ainsi sous les yeux la totalité du dressing de vos enfants, et pourrez plus facilement faire un tri efficace.

Vous l’aurez compris : mieux vaut s’assurer d’avoir un peu de temps devant soi avant de s’y mettre !

On met de côté…

 Les vêtements trop petits. Ceux qui serrent, marquent, étriquent, et ceux d’hiver qui laissent le vent froid toucher la peau des bidons ou des chevilles.

À partir de là, trois cas de figure :

On a plusieurs enfants rapprochés et ils sont en bon état (les vêtements, pas les enfants) : hop, on fait passer les habits du grand dans les affaires du petit.

L’écart entre eux est plus important et le cadet ne peut pas encore porter les vêtements de l’aîné : on les met côté en attendant, ou on se reporte au conseil ci-dessous, « on donne ou on prête à l’entourage ».

On n’a pas d’autres enfants, ou pas envie que le vêtement passe de l’un à l’autre, mais encore moins envie que le vêtement prenne sa retraite : on trouve plein de solutions dans les conseils 5 à 7.

On repère les vêtements abîmés.

Parfois, quelques points sur une couture peuvent sauver un tee-shirt, un bouton pression doit juste être remplacé, tandis qu’un patch à coudre ou thermocollant dissimule facilement un trou ou une petite tâche qui ne part pas. Vous n’avez jamais manié l’aiguille ? C’est le moment d’apprendre, ou de choisir l’option « coup de fil à un(e) ami(e) » (ou à une grand-mère).

On met de côté les vêtements hors saison.

Par exemple, au moment de la rentrée, les vêtements légers peuvent être mis de côté en attendant le printemps. Il est difficile de faire un tri dès maintenant car vous ne connaissez pas à l’avance le nombre de centimètres que prendra votre enfant, et il est inutile d’encombrer vos placards avec des vêtements inadaptés à la température. Placez-les dans des cartons puis au garage ou tout en haut du placard.

On donne ou on prête

à l’entourage les vêtements dont on ne se sert plus. On les transmet à des cousins, voisins ou copains, pour qu’ils vivent d’autres vies, car plus un vêtement est porté, plus son impact écologique est réduit… D’où l’intérêt de privilégier les articles de qualité !

Vous aimeriez que les vêtements que vous prêtez s’appellent « Reviens » ? Mettez toutes les chances de votre côté en inscrivant votre nom sur l’étiquette au feutre indélébile. Autre solution, pour les plus organisés : prendre en photo les vêtements et renommer la photo du nom de la personne à qui vous les transmettez.

On vend les vêtements trop petits :

Cette solution permet de renouveler la garde-robe des enfants sans plomber votre budget « vêtements ». Il existe de nombreux sites de vente en ligne, mais Petit Bateau simplifie la vie des parents avec le service Changer Demain, qui propose deux solutions pour vendre. En ligne, utilisez l’application Petit Bateau pour publier votre annonce. Pensez à prendre la photo de l’étiquette « Petit Bateau », qui garantit la qualité et l’authenticité des vêtements que les acheteurs viennent chercher sur cet espace.

Autre option : déposer les vêtements qui ne vous servent plus en boutique. Après examen, et si leur état le permet, Petit Bateau se charge de les confier à une autre famille et vous remet des bons d’achat en échange (voir la grille tarifaire ici).

Certaines pièces que vous avez déposées en boutique Petit Bateau participant au programme Changer Demain ne sont pas en assez bon état pour être confiées à de nouveaux enfants ? Nous les envoyons en mission recyclage, où elles serviront par exemple à garnir les fauteuils de voiture !

 

On donne à des associations.

 Quelle plus belle nouvelle vie pour des vêtements trop petits que d’habiller des enfants qui en ont besoin ? De nombreuses organisations (comme Emmaus, la Croix Rouge…) oeuvrent pour collecter et redistribuer les dons.

 

On évalue les besoins et on achète en fonction.

L’intérêt de faire place nette, c’est d’y voir plus clair dans ce qui manque à nos enfants. Car un achat responsable c’est un achat dont on a besoin. Et si en plus ça fait plaisir, c’est que Petit Bateau n’est pas loin. Inutile de surcharger le dressing de vêtements, mieux vaut y faire rentrer moins de pièces, mais que de la qualité. Une fois les besoins identifiés, c’est le moment de passer à l’étape shopping, et si possible en seconde main : grâce au programme Changer Demain, les plus jolis vêtements d’occasion Petit Bateau sont en ligne sur notre application, mais également disponibles dans les corners « seconde main » de trois de nos magasins : celui d’Aubergenville et celui d’Aix-en-Provence*.

* Boutique d’Aubergenville : Centre Commercial Marque, Route de Quanante Sous, Avenue A13

Boutique d’Aix-en-Provence : 8, rue des Chapeliers

Boutique Saint-Julien-Les-Villas : 75 Bd de Dijon

CHANGER DEMAIN - CONDITIONS DE REPRISE