JE PARTAGE :

6 cadeaux de naissance qui changent

27 mai 2021
Idées cadeaux
Body

Des petits plats cuisinés

On ne vous apprend rien en vous disant que le retour de la maternité, ce n’est pas tout à fait le moment idéal pour préparer des petits plats bons et réconfortants. Sauf que c’est précisément à ce moment-là, pour contrer la fatigue, que les jeunes parents en ont le plus besoin ! Vous nous voyez venir, avec notre gros tablier ? L’idée, c’est de leur offrir des plats préparés à l’avance, qu’ils n’auront plus qu’à réchauffer. « On avait prévu que ma sœur vienne passer quelques jours chez moi avant l’accouchement, se souvient Bertille. Sauf que le soir de son arrivée, j’ai dû partir à la maternité. À notre retour elle était rentrée chez elle, mais on avait une surprise dans le frigo et le congélateur : des soupes, des tartes, un curry de bœuf, une tartiflette, de la ratatouille prêts à être réchauffés. Et plein de légumes découpés et cuits, qu’on avait plus qu’à assembler pour se faire d’autres repas… »

Une nounou de nuit

Les séjours à la maternité sont express, et ne permettent pas de récupérer en quelques jours la fatigue liée à la grossesse et à l’accouchement. Les nuits courtes et hachées de retour à la maison, c’est le lot de tous les jeunes parents. Mais certains, comme Pierre et Marion, ont eu le privilège de goûter, ponctuellement ou à plusieurs reprises, à un sommeil sans interruption avant que le bébé fasse ses nuits. Leur secret ? Des proches qui se sont cotisés pour leur offrir une nounou de nuit : « On a attendu les deux mois de notre fille, qui se réveillait encore toutes les trois heures, pour utiliser ce cadeau offert par des couples d’amis, se souvient Marion. C’était un vendredi, veille de mon anniversaire où on recevait quelques proches. Au-delà d’une nuit complète, ce qu’on s’est offert c’est une journée dont on a pu profiter à 100% parce qu’on ne s’était jamais sentis aussi reposés depuis des semaines ! » Plusieurs sites spécialisés proposent du personnel qualifié, issu du milieu médical ou de la petite enfance.  
Bon à savoir ! Il existe de nombreux dispositifs d’aides pouvant vous aider au financement : Le complément de Libre choix du mode de garde (CAF et PAJEmploi), CESU, crédit d’impôt emploi d’un salarié à domicile ou garde d’enfants à domicile…

Des heures de ménage


On a rarement une envie folle de récurer les toilettes ou d’épousseter des meubles, mais s’il y a bien un moment où l’on a encore moins envie, et encore moins de temps pour le faire, c’est avec un nouveau-né à la maison. « Mes cousins s’étaient renseignés pour une nurse de nuit mais le budget était trop élevé, raconte Yanis. Ils se sont rabattus sur un bon pour dix heures de ménage, et ils ont bien fait : on aurait eu du mal à laisser notre bébé pour la nuit, mais en revanche pouvoir partir se balader tous les trois pendant deux heures et retrouver un appartement propre en rentrant, c’est un vrai luxe… » La plupart des sociétés de service à la personne proposent désormais des bons d’achat ou des « box » pour des heures de ménage mais aussi de repassage, de bricolage ou de jardinage…  

Les services d’une doula

Le mot « doula » fait référence en grec à la domestique qui s’occupait des tâches de la maison et en particulier des soins de sa maîtresse pendant la grossesse et l’accouchement. Aujourd’hui, une « doula » désigne dans le domaine de la périnatalité une accompagnante pour la future mère ou la jeune mère et son entourage, en complément du suivi médical. Grâce à son expérience et sa formation, son rôle est d’apporter un soutien pendant la grossesse, l’accouchement ou la période postnatale. À la différence d’une sage-femme, qui peut pratiquer des actes médicaux ou thérapeutiques, une doula agit sur les aspects émotionnels, affectifs, humains, physiques… Offrir à des jeunes parents les services d’une doula au retour de la maternité, même une demi-journée, c’est leur offrir une écoute et un accompagnement dans les domaines infinis qui s’ouvrent alors : le sommeil, l’allaitement, le cododo, les couches, mais aussi les bouleversements hormonaux, la nouvelle place de chacun dans le couple… L’association Doulas de France propose un annuaire de doulas signataires de la charte qui définit les principes fondateurs de la profession.  
À noter : en France, les services d’une doula ne rentrent pas dans le cadre médical et ne sont donc pas pris en charge par la sécurité sociale. En revanche, la doula peut être rémunérée dans le cadre du service à la personne via le système du CESU et du CESU préfinancé, ouvrant le droit à une déduction ou un crédit d’impôt.  

Des bons pour des « soirées tranquilles »

« Quand notre fils est né, se souvient Esther, ma sœur Angèle avait 20 ans et pas un rond. Pourtant, c’est elle qui nous a fait le cadeau le plus cool : elle avait mis dans une jolie boîte quinze bons « pour une soirée en amoureux ». Derrière, elle avait précisé « Je veux bien être prévenue une semaine avant, quand même. » Ca n’a pas toujours été faisable au niveau de nos dispos, mais c’était génial de pouvoir s’échapper pour une soirée sans laisser Alban a une inconnue et sans avoir l’impression d’abuser de la gentillesse d’Angèle… » Pouvoir s’accorder un peu de temps seul.e ou à deux, tout en permettant à une tante, un oncle ou des grands-parents de passer des moments privilégiés avec ce bébé : il y a des cadeaux qui ont tout bon ! 
 

Pensez-y : une parenthèse tranquillité, ce peut être aussi embarquer le ou les aîné.e.s pendant quelques jours ou quelques heures, afin d’offrir aux jeunes parents un tête à tête avec leur bébé, sans les plus grands à gérer !  

Un atelier de portage

Dans la famille des cadeaux dématérialisés, place à la formule atelier, qui connaît un bel essor ces derniers temps. Version jeunes parents, mention très bien pour l’atelier de portage, comme le confirme Thibault : « pour être honnête, quand on a reçu ce cadeau je n’ai pas sauté de joie. Quand Elena a pris rendez-vous pour l’atelier non plus… Mais finalement non seulement c’était un bon moment, mais en plus ça nous a été très utile. J’ai toujours eu le dos assez fragile, et en huit mois de portage, rien à signaler à ce niveau. » En plus de l’indispensable apport théorique et des règles de sécurité, les ateliers délivrent des conseils pratiques pour découvrir le moyen de portage adapté au bébé, et procéder aux premiers nouages.  

Enfin, vous pouvez aussi faire plaisir à la jeune maman à travers un soin à faire à la maison ou en institut, ou inciter les parents à imprimer les plus beaux clichés de leur bébé en leur offrant un bon pour le développement de photos ou d’albums !