Petit Bateau - Des activités extra !

30. 08 . 2018

Actualités

S’habiller tout seul, un jeu d’enfant !

Pour que s’habiller tout seul devienne un jeu d’enfant

Aucun parent n’y coupe : la séance d’habillage matinal de votre jeune enfant prend parfois des tournures… compliquées ! Soit votre enfant, dès 2/3 ans, a décidé qu’il veut s’habiller tout seul, mais entre vouloir et pouvoir il y a un pas, et votre temps n’est pas extensible. Soit au contraire, vos tentatives pour lui donner plus d’autonomie en la matière semblent tomber à plat. Dans les 2 cas, rassurez-vous : il existe de nombreuses astuces pour que cette apparente épreuve devienne ludique et que votre enfant apprenne à s’habiller tout seul, avec le sourire s’il vous plait, car ce sera pour lui une grande victoire !

12 Astuces pour apprendre à votre enfant à s’habiller tout seul

1. qui va piano va sano 

Un enfant ne peut pas apprendre en quelques jours à s’habiller tout seul, cela tient de l’évidence. Cependant on est parfois trop pressé et en se mettant des objectifs trop ambitieux, on n’aboutit qu’à frustration et énervement. Acceptez-le donc avec philosophie : votre enfant apprendra à s’habiller tout seul progressivement. En adoptant une stratégie des petits pas, vous obtiendrez de meilleurs résultats.

  1. Choisissez des vêtements adaptés

Lorsque votre enfant apprend à s’habiller, vous lui serez d’une grande aide en lui choisissant des vêtements simples à enfiler et à enlever. Des pantalons à taille élastiquée, des tee-shirts et sweats à encolure large, par exemple. Si vous pouvez éviter les boutons, les pressions et les fermetures éclair dans un premier temps, c’est l’idéal. Pour les filles, préférez l’association robe + leggings + chaussettes à robe + collants, à introduire dans un second temps.

  1. donnez l’exemple 

Vous le savez, vos enfants adorent vous imiter. Si votre enfant semble récalcitrant, n’hésitez pas à vous habiller en sa compagnie le matin, en commentant vos gestes (« je mets la première jambe du pantalon », «  je passe la tête par le grand trou de mon tee-shirt », etc.) Vous serez surpris(e) du résultat. Choisissez des matins ou vous avez le temps !

  1. Acceptez l’autonomie 

Pour donner envie à votre enfant de s’habiller tout seul, il est souvent très utile de lui faire savoir qu’ainsi il pourra choisir lui-même ses vêtements. Et : oui, cela veut dire que vous devrez jouer le jeu en laissant vraiment votre enfant choisir sa tenue. Et accepter qu’il parte parfois à l’école avec des associations de vêtements… que vous n’auriez pas imaginées !

  1. Anticipez 

Parce que votre temps est compté le matin, et pour éviter les surprises de dernière minute, comme la robe préférée  ou la marinière fétiche qui n’est pas disponible précisément le jour ou votre enfant a décidé de la porter, faites toujours choisir sa tenue à votre enfant la veille au soir comme un rituel avant le coucher. Ce sera aussi l’occasion de discuter calmement de ses choix vestimentaires, que oui, cette jupe à fleurs est très jolie, mais qu’il vaut peut-être mieux la mettre avec autre chose que ce cardigan. Même, si, oui c’est vrai il y a des fleurs sur les deux.

Petit Bateau - S'habiller tout seul, un jeu d'enfant !

  1. Organisez 

Pour que votre enfant puisse choisir des tenues de saison, organisez ses armoires en mettant à sa portée les vêtements qu’il peut choisir, pour qu’il ait vraiment le plaisir de composer ses tenues. Et si l’option du choix « total » vous effraie, essayez le « vanille ou fraise ». Autrement dit, réduisez le champ des possibles à 2 options. Le pull bleu ou le pull vert ? Cette jupe ou ce pantalon ? Le choix sera plus vite fait et … vous limiterez les dégâts côté look.

  1. La stratégie des petits pas 

Entre un enfant que vous habillez des pieds à la tête et un enfant qui s’habille tout seul vite et bien, il y a de multiples étapes.  Qui sont autant de victoires pour votre enfant et autant de temps gagné pour vous. On vous livre quelques astuces éprouvées.

Attention, roulement de chaussettes ! 

N’hésitez pas à lui préparer le terrain : les chaussettes par exemple, vêtement particulièrement difficile à enfiler. Vous pouvez les lui rouler (en lui expliquant ce que vous faites) puis les poser au bout de ses pieds : il n’a plus qu’à finir le geste. Puis vous les roulerez et lui donnerez. Enfin vous les lui donnerez en lui disant de les rouler lui-même puis de les enfiler.

Le pantalon  

Pour le pantalon, faites le toujours asseoir et donnez lui le pantalon à l’endroit pour lui et non pour vous. Il n’aura pas à le retourner mais juste à l’enfiler. Et commencez l’apprentissage de l’enfilage des jambes par le plus facile : la culotte !

Le tee-shirt 

Idéalement, apprenez-lui d’abord avec des tee-shirts manches courtes, plus faciles à enfiler. Toujours assis, posez lui le tee-shirt sur le ventre comme si vous vouliez en vérifier la taille, face avant du tee-shirt vers vous, et calez-lui le col sous le menton. Il pourra ainsi attraper le bas du tee-shirt puis l’enfiler sans risquer de le mettre derrière-devant. Idéalement, choisissez des tee-shirts avec une poche bien visible, un dessin ou un texte sur le devant pour qu’il prenne ensuite le relais facilement.

Les fermetures éclair 

Au delà de l’aider au début à enclencher la fermeture, vous pouvez accrocher un ruban sur le zip, il aura ainsi plus de facilité à l’attraper et à le remonter fièrement jusqu’en haut !

  1. Le confort avant tout

Pour qu’il ait plaisir à s’habiller, au delà de la faciliter d’enfilage, votre enfant a besoin de confort. Choisissez-lui des sous vêtements bien souples, optez pour des matières très douces, préférez un sweat moelleux à un pull qui gratte, un pantalon en molleton à un jean looké mais raide.

  1. Manteaux, vestes, cardigans : adoptez les techniques des crèches 

Certains la nomment la technique papillon, les enfants l’adorent et l’acquièrent facilement.

  1. Votre enfant pose (ou « jette », si vous êtes d’humeur) son blouson à ses pieds, capuche ou col vers lui, bas au plus loin, dos du vêtement au sol, manches bien ouvertes.
  2. Il se pencher en avant et enfile les mains dans les manches.
  3. Il se relève en levant les bras bien haut.

Ta-dam ! Blouson enfilé en un temps record.

Petit Bateau - S'habiller tout seul, un jeu d'enfant !

  1. Les astuces pour les chaussures 

Comme pour les vêtements, jouez la simplicité pendant cette étape charnière. Oubliez les chaussures montantes à lacets, vive les scratchs !

Et pour que votre enfant ne se trompe pas de pied, vous pouvez faire un dessin au marqueur à l’intérieur de la chaussure au niveau du talon, un dessin qui se commence dans la chaussure de gauche… et se termine dans celle de droite. Votre enfant devra simplement reconstituer le dessin avant de se chausser ! Vous pouvez aussi tout découper un autocollant en 2, par exemple d’animal, et coller chaque moitié dans la bonne chaussure.

  1. Acquérir les gestes techniques : pensez aux jeux !

Fermer une boutonnière, faire ses lacets, serrer des scratchs ou remonter une fermeture éclair sont autant de gestes qui demandent une dextérité que votre enfant n’a peut-être pas encore. Il pourra l’acquérir par le jeu, soit en habillant une poupée, soit en manipulant des livres en volume avec des personnages dont votre enfant devra nouer l’écharpe, refermer le bouton pression, etc. La méthode Montessori a même inspiré des « cadres d’habillage » permettant à votre enfant d’acquérir toutes ces compétences de manière très ludique, plus propice à l’apprentissage que le rush du matin.

  1. Pressé(e) par le temps ? 

Dans un monde idéal, vous avez tout le loisir d’appliquer chacune de ces astuces tous les matins et tout se déroule à merveille. Dans la vraie vie, parfois, le temps manque, il faut donc s’adapter… sans frustrer votre enfant.

Le concours 

C’est une variante un peu « speed » de la stratégie des petits pas : jouez à « qui va mettre la chaussette le plus vite ? Toi ou moi ? C’est parti ! ». Une motivation pour aller vite, et vous faites la moitié du travail.

Le dialogue 

Il vaut mieux expliquer à votre enfant que « ce matin, c’est moi qui t’habille » et lui dire pourquoi, et tenter de faire mieux le lendemain, plutôt que de lui demander de se dépêcher, ce qui est souvent contre productif.

Avec tous ses conseils, trucs et astuces, nous espérons que votre enfant et vous aborderez cette étape importante avec confiance… et plaisir.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.