La rentrée avec nos mamans

18. 08 . 2017

Actualités

La rentrée des classes avec nos mamans

Les conseils, c’est précieux mais l’expérience, ça n’a pas de prix. Pour être au cœur du sujet, on est allés demander à ceux qui sont déjà passés par là de nous raconter leur rentrée des classes. Au programme : du quasi-live, un papa qui gère et d’attendrissantes anecdotes.

Histoires de rentrée

On vous a gardé le meilleur pour la fin : un savoureux florilège d’anecdotes récoltées auprès de jolies petites familles.

« Lola est ce qu’on peut appeler une tête de linotte. Et plus elle est stressée, plus elle s’éparpille, oublie des choses ou se mélange les pinceaux. Autant dire qu’une rentrée fait partie des situations dites à risque. Chaque année, on a droit à une petite perle. Mais la palme revient à celle de CE2 : elle a carrément réussi à boutonner sa robe à l’envers et le pire, c’est que comme elle avait bien pris soin d’enfiler son gilet par-dessus le matin, nous n’y avons vu que du feu ! C’est en la récupérant à la sortie que la maîtresse nous a vendu la mèche… Fou rire ! »

Isabelle & Mathieu

La rentrée avec Petit Bateau

« Côme, notre petit garçon de 3 ans n’était pas franchement enthousiaste à l’idée d’aller en maternelle, d’autant que sa petite sœur restait bien au chaud à la crèche. On avait pourtant tout fait pour l’y intéresser : lecture de super histoires avec des personnages vivant la même chose pour qu’il se projette, visionnage de documentaires ludiques pour lui expliquer le déroulement d’une journée de classe… Pas moyen de piquer sa curiosité. Le déclic ? La visite de son école. Il a littéralement flashé sur les jeux de la cour de récré. Impossible de l’en décrocher ! On était complètement à côté de la plaque… »

Aurore

Histoires de rentrée avec Petit Bateau(Aliénor, Côme et Aurore)

« Je suis de nature assez angoissée et une vraie maman poule par-dessus le marché. Pour la rentrée en CP de mes jumeaux, j’étais tellement nerveuse que je n’ai pas fermé l’œil de la nuit, imaginant les pires scénarios. Et si le réveil ne sonnait pas, et s’ils se mettaient à pleurer, et s’ils refusaient que je parte ? Le lendemain matin, j’ai tout fait pour masquer mes cernes et mon stress. Sans grand succès apparemment car en les laissant devant la grille, l’un m’a gratifié d’un « tu es toute blanche, Maman, tu devrais aller te recoucher », complété par son frère d’un « ne t’inquiète pas Maman, ça va aller » qui sont restés dans les annales ! »

Véronique

« Dans la famille, on a tous une sorte de petit grigri pour affronter sereinement le Jour J. Pour Sidonie, c’est une histoire chaque soir de la semaine précédente (Tchoupi rentre à l’école), Antonin, un cartable tout neuf (ce sera le rayé jaune et bleu Tann’s x Petit Bateau cette année) et Titouan un élégant polo (il en est fan). Quant à moi, j’ai pris l’habitude de glisser dans chacun de leurs sacs une grande boîte à bisous dans laquelle ils peuvent piocher dès qu’ils ont un coup de mou. C’est devenu une sorte de rituel, tout bête mais ça nous rassure tellement ! »

Séverine

Histoires de rentrée avec Petit Bateau(Titouan, Antonin, Sidonie et Séverine)

« Je suis fleuriste. Je ne saurais pas dire pourquoi mais depuis sa rentrée en primaire, Emma exige un gros bouquet pour offrir à son institutrice le premier jour. Et elle choisit toujours le plus tape-à-l’œil « pour lui faire trop plaisir », comme elle argumente, toute innocente. Du coup, chaque année, elle arrive en classe, avec ses fleurs XXL sous le bras. Et moi, je l’accompagne, dans mes petits souliers, face aux nouveaux parents suspicieux et à la maîtresse qui rit jaune… »

Caroline

Histoires de rentrée avec Petit Bateau

« C’est l’instituteur d’Arthur qui nous a rapporté cette pépite l’an passé. Notre fils venait tout juste d’être propre une semaine avant de faire sa première rentrée en maternelle. Un vrai parcours du combattant, autant dire qu’il n’était pas peu fier et qu’il en parlait tout le temps. Le Jour J, quand on lui a montré les toilettes de l’école, il a jeté son dévolu sur une cuvette en particulier, en décrétant officiellement que ce serait la sienne ! Le plus rigolo dans l’histoire : il a vraiment tenu parole, il n’a jamais voulu en utiliser une autre de toute l’année ! »

Antoine

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.